En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Giorgio Federico Ghedini

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur et pédagogue italien (Cuneo, Piémont, 1892 – Nervi, près de Gênes, 1965).

Il a fait ses études à Turin et à Bologne, et enseigné au Liceo musicale de Turin (v. 1920), puis au conservatoire de Parme (1938) et à celui de Milan (1941), qu'il a dirigé de 1951 à 1962. Il s'est forgé un style polyphonique personnel largement influencé par la musique des anciens maîtres italiens, cela dès sa Partita (1926) et son Concerto grosso (1927). Outre de nombreuses œuvres orchestrales et de chambre, on lui doit les opéras Gringoire (1915, non représenté), Maria d'Alessandria (1937), Re Hassan (1939, rév. 1961), La Pulce d'oro (1940), Le Baccanti (1948), Billy Budd (1949) et La Via della croce (1961), l'oratorio La Messa del Venerdì santo (1929), et l'opéra radiophonique Lord Inferno (Prix Italia, 1952, version scénique L'Ipocrita felice, 1956).