En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Baldassare Galuppi

dit II Buranello

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur italien (Burano, Venise, 1706 – Venise 1785).

Fils d'un violoniste, il composa en 1722 l'opéra La Fede nell'incostanza, qui n'eut pas de succès, puis devint l'élève préféré de Lotti. Il remporta son premier triomphe de compositeur avec Gl'odi delusi dal sangue (1728), écrit en collaboration avec Pescetti. Compositeur attitré d'opéras italiens au théâtre de Haymarket à Londres de 1741 à 1743, il devint vice-maître de chapelle (1748), puis maître de chapelle (1762) à Saint-Marc de Venise, et fut ensuite maître de chapelle de la cour de Catherine II à Saint-Pétersbourg (1765-1768). De ses opere serie, seuls Alessandro nell'Indie (Mantoue, 1738) et L'Olimpiade (Milan, 1747) eurent quelque succès. Ce fut essentiellement un maître de l'opéra bouffe, ce dont témoignent en particulier les œuvres nées de sa collaboration avec Carlo Goldoni : L'Arcadia (1749), Il Mondo della luna (1750), Il Mondo alla roversa (1750), Le Virtuose ridicole, d'après les Précieuses ridicules de Molière (1752), Il Filosofo di campagna (1754), La Diavolessa (1755). Il Filosofo di campagna, en son temps un des opéras bouffes les plus prisés, est parfois ressuscité de nos jours. Galuppi semble avoir été l'un des premiers compositeurs à saisir l'importance théâtrale et musicale des finales d'acte. Il écrivit en tout 91 opéras. On lui doit également 27 oratorios, d'autres ouvrages pour l'église et de la musique instrumentale dont sept Concerti a quattro pour cordes et surtout 51 Sonates pour clavecin qui font de lui l'un des principaux pionniers du genre.