En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Gace Brulé ou Gaces Brulez

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Trouvère français (aux environs de Meaux v. 1159 – ? v. 1213).

D'origine champenoise et de petite noblesse, il fut l'un des plus importants trouvères de son époque. Il eut pour maître Conon de Béthune et fit partie de l'entourage de Marie de France et de Louis de Blois. Il a laissé une abondante production, environ 70 pièces dont la plupart sont notées. Ses chansons sont d'une grande aisance mélodique. On peut citer parmi les titres, Contre tems que voy frimer, les Oisillons de mon pais et de bone Amour, Blaus m'est estez. Pour un aperçu de son art, on peut consulter une édition moderne en fac-similé du Chansonnier Cangé par J. Beck (le Chansonnier des troubadours et des trouvères, no 1, Paris, 1927).