En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Gottlob Frick

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Basse allemande (Ölbronn, Wurtemberg, 1906 – Mühlacker 1994).

Il entra dans les chœurs de l'opéra de Stuttgart en 1927 et s'éleva peu à peu au rang de soliste, débutant à Cobourg en 1934. Il fut engagé en 1938 à l'opéra de Dresde auquel il appartint jusqu'en 1950. Après la guerre, il s'imposa comme une des plus grandes basses d'Allemagne et fit une carrière internationale. Son répertoire allait des rôles wagnériens (Hunding de la Walkyrie, Hagen du Crépuscule des Dieux, le roi Henri de Lohengrin, etc.) à celui de Sarastro dans la Flûte enchantée ou au personnage comique d'Osmin dans l'Enlèvement au sérail, en passant par les opéras-comiques de Nicolai ou Lortzing. Il pouvait plier son beau timbre, d'une couleur très particulière, aussi bien à l'expression de la rudesse la plus sauvage qu'à celle d'une grande bonté.