En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Carlo Broschi, dit Farinelli

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Castrat soprano italien (Andria, prov. de Bari, 1705 – Bologne 1782).

Élève de Porpora, puis de Bernacchi qui l'avait vaincu dans une joute vocale, il débuta triomphalement à la scène en 1722, à Rome, dans Eumene de Porpora. Il obtint les plus grands succès à Vienne, puis à Londres où il fut la vedette de la compagnie de Porpora, rivale de celle de Haendel. En 1737, il chanta à Madrid devant le roi Philippe V qui le retint à sa cour vingt-deux ans durant. On dit que Farinelli chantait chaque soir les quatre mêmes airs au roi, pour soigner la neurasthénie de ce dernier. En 1750, il persuada Ferdinand VI, successeur de Philippe V, de fonder un opéra italien à Madrid. On peut dire que Farinelli est ainsi à l'origine de l'école de bel canto espagnole qui s'est perpétuée jusqu'à nos jours. Il joua aussi un rôle politique qui le força à quitter l'Espagne à l'avènement de Charles III (1759). Il se retira près de Bologne, où il s'adonna à la musique instrumentale. Farinelli fut sans aucun doute un des plus illustres chanteurs de tous les temps. C'était un virtuose extraordinaire, mais aussi un musicien accompli, au goût parfait.