En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jésus Etcheverry

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Chef d'orchestre français (Bordeaux 1911 – Paris 1988).

Professeur de violon au conservatoire de Casablanca et violon solo à l'Opéra de cette ville, Jésus Etcheverry était déjà attiré par la direction d'orchestre quand, en 1943, une défection lui fournit l'occasion de monter au pupitre. Ses débuts au pied levé furent si convaincants que Léon Ledoux, directeur du théâtre, le maintint à ce poste. De retour en France après la guerre, il fut engagé par Marcel Lamy au Grand Théâtre de Nancy, auquel il est resté fidèle malgré d'innombrables prestations dans le reste de la France et à l'étranger. En 1957, notamment, il a été appelé à l'Opéra-Comique et y est resté dix ans, dirigeant aussi un certain nombre de représentations à l'Opéra. Mais c'est à Nancy qu'il a décidé de prendre sa retraite, en mars 1981, après y avoir dirigé l'un de ses ouvrages de prédilection, Werther, qu'il a d'ailleurs enregistré. Essentiellement chef de théâtre, il a particulièrement bien servi le répertoire français.