En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Paul Esswood

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Contre-ténor anglais (Westbridgford, comté de Nottingham, 1942).

À la mue, sa voix de soprano garçon se transforme en une voix naturelle d'alto masculin. Il fait ses études musicales au Royal College of Music de Londres, appartient jusqu'en 1971 au chœur de l'abbaye de Westminster et entreprend une carrière de soliste qui devient vite éclatante grâce à la beauté de son timbre, d'une extrême douceur, toujours éloigné du cri, à son art du chant et au raffinement musical de ses interprétations. Esswood chante les rôles d'opéra (Othon dans le Couronnement de Poppée de Monteverdi, etc.) et les parties d'oratorio de la musique baroque anglaise et italienne correspondant à sa tessiture, mais il a aussi créé à Chicago en 1978 le rôle de la Mort, écrit à son intention par Penderecki dans son opéra Paradis perdu.