En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Christoph Eschenbach

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Pianiste et chef d'orchestre allemand (Breslau, Silésie, 1940).

Orphelin, il reçoit ses premières leçons de piano de sa mère adoptive, Wallydore Eschenbach, et remporte à dix ans le premier prix au concours Steinway de Hambourg. Il poursuit l'étude de l'instrument avec Hans Otto Schmidt à Cologne, puis Eliza Hansen à Hambourg. À l'université de musique de cette dernière ville, il travaille la direction d'orchestre, le violon et la composition. Il est, en 1962, lauréat d'un prix décerné par l'union des stations de radio allemandes, et obtient en 1965 un premier prix au concours Clara Haskil de Lucerne. Parallèlement à une carrière internationale de pianiste, il entame, en 1973, une carrière de chef d'orchestre. Comme pianiste, il consacre une grande part de son activité à la musique de chambre, où il se révèle un interprète d'exception, à la musique à quatre mains et à deux pianos, ainsi qu'à l'accompagnement de chanteurs de lieder. En soliste, il a un très vaste répertoire, classique (surtout Mozart), romantique (Beethoven, Chopin, Schubert, Schumann, Brahms) et moderne (Henze, etc.). Ses interprétations, au climat expressif très changeant, pleines d'intuitions fulgurantes, sont souvent très personnelles.