En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Karl Erb

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Ténor allemand (Ravensburg, Souabe, 1877 – id. 1958).

Il était employé municipal dans sa ville natale lorsque sa voix fut découverte et il débuta, sans avoir fait d'études de chant, en 1907 au Hoftheater de Stuttgart dans Der Evangelimann de Kienzl. À Lübeck, puis de nouveau à Stuttgart, il se familiarisa avec le répertoire, chantant les rôles les plus variés, de Lohengrin à l'opérette, avant d'être engagé en 1913 à Munich où il devint le ténor favori de Bruno Walter et où il fut le créateur, en 1917, de Palestrina de Pfitzner. À partir de 1930, il abandonna la scène et se consacra au concert. Il devint l'interprète le plus célèbre à son époque de l'évangéliste dans les Passions de Bach, ainsi qu'un éminent chanteur de lieder. Il conserva intacte jusqu'à soixante-dix ans sa voix d'un timbre très particulier, menée avec une habileté, une musicalité, un sens de l'articulation et du phrasé exceptionnels.