En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Arthur Kraekmer, dit Endrèze

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Baryton américain (Chicago, États-Unis, 1893 – id. 1975).

Venu en France en 1918, il entra au conservatoire américain de Fontainebleau, où il fut l'élève de Charles Panzéra, puis travailla avec Jean de Reszké. Il débuta à Nice en 1925 dans le rôle de Don Juan, et fut engagé à l'Opéra de Paris en 1929 (débuts dans Valentin de Faust). Quoique invité à se produire à l'étranger, il fit ensuite l'essentiel de sa carrière à l'Opéra-Comique et surtout à l'Opéra, où il chanta une grande variété de rôles du répertoire français, allemand et italien et créa de nombreux ouvrages, dont Guercœur de Magnard (1931), et Maximilien (rôle de Herzfeld, 1932) de Milhaud. Il fut aussi le créateur du rôle de Metternich dans l'Aiglon d'Ibert et Honegger à l'Opéra de Monte-Carlo en 1937. Endrèze fut un chanteur modèle par son phrasé et sa diction, et un artiste complet, musicien et acteur exceptionnel. Iago dans Otello de Verdi et Hamlet dans l'opéra d'Ambroise Thomas comptent parmi les rôles qu'il marqua de son empreinte.