En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pierre Du Mage

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Organiste et compositeur français (Beauvais 1674 – Laon 1751).

Appartenant à la génération de l'apogée de l'orgue classique français, Du Mage en est l'un des grands représentants ; mais une vie itinérante, surtout en province, ne lui a pas assuré le rayonnement auquel il pouvait prétendre. Fils d'un Pierre Du Mage, musicien à la cathédrale de Beauvais, il reçut l'enseignement de Marchand, probablement à Paris, et fut nommé organiste à la collégiale de Saint-Quentin dans les premières années du xviiie siècle. Le magnifique orgue que Robert Clicquot venait d'y terminer en 1701 fut sans doute un stimulant pour le Premier Livre d'orgue contenant une suite du premier ton, qu'il publia en 1708. En 1710, il devint organiste à la cathédrale de Laon, où il écrivit un second Livre d'orgue, aujourd'hui disparu. En 1719, il quitta, semble-t-il, la musique pour entrer dans l'administration, mais on le voit réapparaître à Notre-Dame de Paris en 1733, pour l'inauguration du nouvel orgue de Thierry. Toute son œuvre se résume donc aux huit pièces de la Suite du premier ton, où se retrouve l'opposition classique de pages polyphoniques de style sévère, avec des récits gracieux et pittoresques.