En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Sabin Dragoi ou Sabin Dragoiu

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Chef d'orchestre, compositeur et musicologue roumain (Seliste, prov. du Banat, 1894 – Bucarest 1968).

Il fit ses études à Iasi, au conservatoire de Cluj et, avec Novák, au conservatoire de Prague. Professeur d'harmonie, de contrepoint et de composition, puis directeur du conservatoire de Cluj-Timisoara (1924-1945 et 1949-50), il a été professeur de folklore au conservatoire de Bucarest (1950-1952) et directeur de l'Institut d'ethnographie et de folklore de l'Académie des sciences de Bucarest (1950-1964). L'ensemble de son œuvre est placé sous le signe du folklore. Il a écrit de nombreuses compositions pour orchestre et pour piano, ainsi que diverses pièces instrumentales, des messes et cantates, des pièces chorales, des lieder, et des opéras : Napasta (« le Malheur », 1928, rév. 1958), Constantin Brâncoveanu (1929, 1re repr. Bucarest, 1935), Kir Ianulea (1939), etc. Il a édité des recueils de chants populaires, et publié de nombreux articles et études sur le folklore.