En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Draghi

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Famille de musiciens italiens.

Antonio, compositeur (Rimini 1635 – Vienne 1700). Auteur d'opéras prolifique, il fut également chanteur et poète. Il mena à Vienne l'essentiel de sa carrière et y exerça une grande influence sur la vie musicale. Kapellmeister de la cour en 1659, il fut nommé, en 1673, intendant de la musique de théâtre de l'empereur Léopold Ier et Kapellmeister de l'impératrice Éléonore de Gonzague. En trente-huit ans, il composa 67 opéras, 116 fêtes et sérénades, 37 oratorios, des hymnes, 2 messes et des cantates. Il écrivit lui-même certains de ses livrets d'opéras.

Carlo Domenico, organiste et fils du précédent (Vienne 1669 – id. 1711). D'abord élève de Ferdinand Richter, il fut, après un séjour d'apprentissage en Italie, nommé organiste à la chapelle de la cour à Vienne. Il laissa quelques airs de sa composition.

Giovanni Battista, claveciniste et organiste (v. 1640-1708). Il fut peut-être le frère d'Antonio et s'établit en Angleterre, où il devint organiste de la reine (1673) puis de Jacques II (1687). On connaît de lui un recueil de Six Selected Suites of Lessons, destinées à être jouées au clavecin et publiées peu avant sa mort par Walsh à Londres.