En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Antal Doráti

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Chef d'orchestre américain d'origine hongroise (Budapest 1906 – Gerzensee, Suisse, 1988).

Élève, notamment, de Bartók et de Kodály, il monte dès l'âge de dix-huit ans au pupitre de l'opéra de sa ville natale. Il collabore ensuite avec Fritz Busch à l'opéra de Dresde (1828-29), puis est nommé à Münster (1929-1932). En 1933, son engagement aux Ballets russes de Monte-Carlo marque un tournant dans sa carrière ; jusqu'en 1945, passant d'une compagnie à l'autre, il se consacre presque uniquement au ballet, dont il enrichit d'ailleurs le répertoire en composant, d'après Johann Strauss, la partition de Graduation Ball. Depuis, plusieurs grands orchestres, américains, entre autres, se sont successivement attaché Antal Doráti en qualité de directeur artistique : celui de Dallas jusqu'en 1949, celui de Minneapolis jusqu'en 1960, l'Orchestre symphonique de Londres, puis l'Orchestre symphonique de la BBC de 1962 à 1966, les orchestres philharmoniques d'Israël et de Stockholm (1966-1970), le National Symphony Orchestra de Washington (1970-1977), le Royal Philharmonic Orchestra de Londres (1975-1978), et, enfin, l'Orchestre symphonique de Detroit (1977-1981). Son style se caractérise par un grand sens de la couleur et du rythme. Son vaste répertoire va de Haydn à Bartók, Stravinski et Gerhard en passant notamment par Dvořák. Doráti a consacré à Haydn un monument discographique sans précédent, avec ses enregistrements de la plupart des opéras, de tous les oratorios et de toutes les symphonies de ce compositeur.