En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Christian Ludwig Dieter

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur et violoniste allemand (Ludwigsburg, Wurtemberg, 1757 – Stuttgart, 1822).

Formé au prytanée militaire de Stuttgart, il fit de la prison pour désertion, puis fut nommé en 1781 premier violon de l'orchestre du grand-duc Karl Eugen, poste qu'il occupa jusqu'à sa retraite en 1817. Comme compositeur, il s'illustra surtout dans le genre du singspiel. Il en laissa une dizaine dont Der Irrwisch (1779), Des Teufels Lustschloss (1802), sur un texte de Kotzebue, mis aussi en musique par Schubert (1813-1814), et Belmonte und Konstanze (1784), sur un livret de Bretzner analogue à celui de l'Enlèvement au sérail de Mozart (1781-1782). Pour cette raison, Stuttgart n'entendit l'Enlèvement au sérail qu'en 1795, une dizaine d'années après la plupart des autres villes allemandes.