En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

René Descartes

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Philosophe français (La Haye, Touraine, 1596 – Stockholm 1650).

Un essai de jeunesse, le Compendium musicae, écrit en 1618 et publié après sa mort en 1650, renferme l'essentiel de ses vues sur l'art musical. Le philosophe établit une distinction entre le « beau absolu », qui est conforme aux lois mathématiques, et le « beau subjectif », qui dépend du goût individuel. L'esthétique ne peut traiter que du beau absolu, et c'est là sa limite. Descartes reconnaît, dès lors, l'existence de l'irrationnel dans le domaine de l'art. La pensée de Descartes a influencé la philosophie de la musique dans l'Allemagne de la fin du xviiie siècle ; elle a ouvert la voie qui mène à la Critique du jugement d'Emmanuel Kant (1790). D'autre part, dans sa correspondance avec son ami le père Mersenne ou avec le physicien hollandais Christiaan Huygens, Descartes évoque souvent la musique. Le Compendium musicae a été publié en fac-similé par G. Birkner (Strasbourg, 1965).