En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Benedetto Croce

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Philosophe et théoricien de l'art italien (Pescasseroli, Abruzzes, 1866 – Naples 1952).

Secrétaire de la Società di Storia patria, il collabora à la Rassegna musicale et fit également œuvre de critique. Fondateur de la revue la Critica (1903), il s'attacha particulièrement à définir la notion de baroque, qu'il envisagea comme une décadence, et il lia cette question à l'histoire générale des idées et de l'art. Idéaliste, il faisait de la création artistique le produit de l'intuition et de l'expression ; son esthétique tendait à dégager la musicologie de l'influence allemande. Certains historiens de la musique en Italie ont adopté sa position, tels Alfredo Parente, Guido Pannain, Massieno Mila, Luigi Ronga.

Principaux écrits : Estetica come scienza dell'espressione e linguistica generale (Palerme, 1902 ; 11e éd., Bari, 1965 ; trad. fr. 1904) ; Problemi di estetica e contributi alla storia dell'estetica italiana (Bari, 1910 ; 6e éd., Bari, 1966) ; Breviario d'estetica (Bari, 1913 ; 14e éd., 1962) ; Storia dell'età barocca in Italia (Bari, 1929 ; 2e éd., Bari, 1946) ; La poesia : introduzione alla critica e storia della poesia e della letteratura (Bari, 1936 ; 8e éd., 1969).