En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Bartolomeo Cristofori

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Facteur de clavecins italien (Padoue 1655 – Florence 1731).

Après avoir construit des clavecins et des instruments à archet à Padoue, il vécut à Florence, où il fut au service de Ferdinand de Médicis, puis fut conservateur du musée instrumental de Cosme III de Médicis. Il imagina de substituer aux sautereaux du clavecin, qui n'autorisent aucune nuance, des marteaux qui frappaient les cordes plus ou moins fort selon la façon dont étaient attaquées les touches du clavier. Il baptisa gravicembalo col piano e forte cet instrument qui utilisait aussi le principe de l'échappement simple (v. piano) et celui de l'étouffoir.

Cristofori est donc, au même titre que l'Allemand Silbermann, l'un des inventeurs du piano-forte, ancêtre du piano moderne.