En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Francesco Corteccia

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur italien (Florence 1502 – id. 1571).

Ordonné prêtre, il s'installe à Florence, où il est nommé organiste de San Lorenzo en 1531 et, plus tard, maître de chapelle à la même église (1542). Entre-temps il entre au service de Cosme Ier de Médicis, en 1539, comme maître de chapelle et compositeur de la Cour, poste qu'il réussit à garder jusquà sa mort. Francesco Corteccia est un compositeur loin d'être insignifiant. Doué d'un sens dramatique toujours en éveil, il a contribué à l'éclosion de la monodie accompagnée, écrivant des intermèdes musicaux pour des pièces de théâtre (Il Commodo de A. Landi, Il Furio, La Cofanario de F. d'Ambra). Il a publié à Venise deux livres de madrigaux à 4 voix (1544-1547) et d'autres à 6 voix (1547). Dans le domaine de la musique religieuse, il a composé deux livres de respons à 4 voix (Venise, 1570), des psaumes et deux livres de motets à 5 et à 6 voix (Venise, 1571). Plus intéressantes encore sans doute sont ses deux passions (Passio secundum Joannem, 1527 ; Passio secundum Matthaeum, 1532), le récit étant déclamé sans musique par le testo et commenté par des chœurs à 4 voix, harmonisé généralement avec simplicité mais d'une expressivité émouvante ; l'écriture homorythmique est au service de la parole. Ces deux oratorios comptent parmi les tout premiers en Italie.