En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Baude Cordier

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur français (Reims fin du xive s. – déb. du xve s.).

Contemporain de Jean Tapissier, il appartient à l'époque qui se situe entre la mort de G. de Machaut et la maturité de G. Dufay et que l'on appelle aujourd'hui Ars subtilior (U. Günther). Son œuvre, éditée par G. Reaney dans Early XVth Century Music (CMM XI, 1, Anvers, 1955), comprend un fragment de messe à 3 voix provenant du manuscrit d'Apt et une dizaine de chansons (3 et 4 voix) que contient le manuscrit de Chantilly : tel, par exemple, l'élégant rondeau a 3, Tant plus vous voy, tant plus me semblés belle, qui fait encore usage de la cadence à double sensible dite « Machaut », mais témoigne aussi d'un certain lyrisme italianisant.