En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Francesco Cilea

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur italien (Palmi, Calabre, 1866 – Varazze, Ligurie, 1950).

Formé au conservatoire de Naples, il y présenta son opéra Gina (1889), puis composa Tilda (1892) à la demande de l'éditeur Sanzogno. Il écrivit encore l'Arlésienne, d'après Daudet (1897) et connut surtout la gloire avec Adrienne Lecouvreur (1902) ; ces deux dernières œuvres furent créées avec Caruso, alors à l'aube de sa renommée. D'inspiration plus sévère, Gloria (1907) semble avoir mis un terme à la carrière de créateur de Cilea. Remarquable pianiste, celui-ci enseigna le piano, puis la composition, notamment à Naples où il fut directeur du conservatoire de 1916 à 1935. Proche de l'école vériste dans ses premiers opéras, il s'en écarta presque totalement ensuite, mettant sa nature délicate et raffinée au service d'une orchestration claire et limpide et d'une écriture vocale nuancée, utilisant toute la gamme d'expressions de la voix humaine.