En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Raymond Chevreuille

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur belge (Bruxelles 1901 – Montignies-le-Tilleul 1976).

Autodidacte, puis auditeur au conservatoire de Bruxelles (classes de Minet et de Rasse), il a été, parallèlement à sa carrière de compositeur, ingénieur du son (1936-1959) et directeur des programmes musicaux (1956-1963) à la radio et télévision belges. D'esprit éclectique, ses œuvres ­ tonales, atonales ou polytonales ­ témoignent d'une esthétique traditionnelle mais étrangère à tout système, d'une grande variété de formes et d'expressions, et dont l'enthousiasme et la vitalité manquent rarement leur effet. On lui doit notamment 9 symphonies (dont une « de chambre » et une avec quatuor vocal), des concertos, des ballets dont Cendrillon (1946), la cantate Évasions (1942), le conte symphonique Barbe-Bleue (1949), l'opéra de chambre Atta Troll d'après Heine (1952), de la musique de chambre ainsi que des pièces pour piano.