En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Centre d'études de mathématiques et automatique musicales (C.É.M.A.M.U.)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Association de recherche musicale créée en 1972, sur l'initiative du compositeur Yannis Xenakis, qui en est le président, à partir d'un groupe qu'il fonda en 1966, dans le cadre de l'École pratique des hautes études, sous le nom d'Émamu, avec François Genuys et les mathématiciens Marc Barbut et Georges-Th. Guilbaud.

La nouvelle association comprend, autour de son animateur et inspirateur Xenakis, des personnalités scientifiques de diverses disciplines, et bénéficie du soutien du Collège de France, du Centre national d'études des télécommunications et de la fondation Gulbenkian. Son objet est l'application des connaissances scientifiques modernes et des moyens techniques (ordinateur) à la composition musicale. Elle a produit des travaux et des séminaires de recherche, donné des enseignements, contribué à des réalisations musicales, et présenté au public, en 1980, l'U. P. I. C., une « machine à composer » permettant à tous de dessiner des sons en vue d'un projet musical. Elle se consacre à des expériences sur la synthèse des sons par ordinateur, selon des postulats et des programmes qui diffèrent de ceux communément utilisés dans les autres studios (comme le programme Music V de Mathews).