En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alexisde Castillon de Saint-Victor

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur français (Chartres 1838 – Paris 1873).

Venu à la musique assez tard, après une brève carrière militaire, il fit ses études avec Delioux et Victor Massé, puis César Franck dont il fut l'un des disciples les plus doués. Il participa en 1871 à la fondation de la Société nationale de musique et en fut le secrétaire. Ses œuvres symphoniques et instrumentales, présentées notamment dans le cadre des concerts de la Société nationale, se heurtèrent plus d'une fois à l'incompréhension et à l'hostilité du public, en raison de leur nouveauté. Castillon est l'un des premiers à avoir ressuscité, en France, la musique de chambre. La poésie, la fraîcheur et la force de son inspiration, écho d'un généreux tempérament romantique, font déplorer qu'il n'ait pas eu de connaissances assez solides en technique d'écriture pour affermir son style et son langage. Son œuvre comprend essentiellement des pièces symphoniques, dont une symphonie, de la musique de chambre (un quintette pour piano et cordes, 2 quatuors à cordes, un quatuor pour piano et cordes, 2 trios pour piano et cordes, etc.) et des pièces pour piano.