En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Carlo Caproli ou Carlo Caprioli

dit Carlo del Violino

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur italien (Rome v. 1615 – id. v. 1693).

Élève de Luigi Rossi, il entra au service du prince Ludovisi, neveu du pape Innocent X. Sa réputation était déjà considérable lorsque l'abbé Francesco Buti, poète, librettiste et agent de Mazarin, le fit venir à Paris avec une troupe de chanteurs. Son opéra Le Nozze di Peleo e di Theti fut représenté le 14 avril 1654 à l'hôtel du Petit-Bourbon. Le spectacle, heureux mélange de comédie italienne et de ballet de cour français, connut un immense succès. Malheureusement, la partition de Caproli est aujourd'hui perdue. Seuls les airs du ballet, œuvre de musiciens français, ont été conservés. Malgré cette réussite, le musicien regagna Rome, accompagné de sa femme, la Signora Vittoria, qui avait chanté le rôle de Theti. Sur la recommandation de Mazarin, il entra au service du cardinal Barberini (jusqu'en 1665). Gardien de la section des instruments de l'Accademia di Santa Cecilia, il fut nommé maître de chapelle de Saint-Louis-des-Français (1667). Bien que son œuvre demeure quasi inconnue, on sait que Caproli fut considéré, en son temps, comme l'un des meilleurs compositeurs de cantates. Quelque 70 canzoni e cantate témoignent de l'art subtil et extrêmement raffiné de ce musicien, tout comme l'oratorio Davide prevaricante e poi pentito (1683).