En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Marie-Joseph Canteloube

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur français (Malaret, près d'Annonay, Ardèche, 1879 – Paris 1957).

Élève de Vincent d'Indy à la Schola cantorum, il s'imposa comme un musicien régionaliste par excellence, tirant de l'inspiration terrienne la substance même de ses compositions. Non seulement ses nombreux recueils de chants folkloriques, qu'il harmonisa avec délicatesse et esprit (5 vol. de Chants d'Auvergne, 1923-1955 ; Chants populaires de haute Auvergne et du haut Quercy ; Chants d'Angoumois, du Languedoc, de Touraine, des Pays basques, etc. ; 400 chœurs à voix égales ou mixtes : Chants paysans, Chants des terroirs, etc.), mais aussi ses opéras, le Mas (1910-1913, première représentation à l'Opéra de Paris, 1929) et Vercingétorix (1930-1932, première représentation 1933), sont imprégnés de sa tendresse pour le terroir du Massif central.

Il écrivit aussi des pages instrumentales et orchestrales, édita une Anthologie des chants populaires français (4 vol., Paris, 1939-1944) et publia des études, dont les Chants des provinces françaises (Paris, 1946).