En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Thomas Campian ou Thomas Campion

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur et poète anglais (Witham, Essex, 1567 – Londres 1620).

Il se rendit à Cambridge en 1581 et y étudia probablement la médecine et peut-être même la physique, sans obtenir de diplôme précis. Cependant, sa réputation dans le domaine scientifique parut, à l'époque, aussi bien établie que sa renommée comme poète et musicien. Il mourut à Londres et fut enterré à Saint Dunstan.

Campian publia ses premières œuvres dans A Booke of Ayres (1601), recueil d'airs pour voix soliste et luth soutenus par une basse de viole. Cet ouvrage comprend deux livres distincts, l'un de Campian, qui écrivit paroles et musique, l'autre de son ami Philip Rosseter. Quatre autres recueils devaient suivre, réunissant au total une centaine de morceaux pour voix soliste (I et II, v. 1613 [ ?] ; III et IV, v. 1617).

Moins élaborées que celles de Dowland, les compositions de Campian sont néanmoins très caractéristiques du degré d'accomplissement auquel parvinrent les compositeurs anglais du début du xviie siècle. Elles révèlent un sens remarquable des rapports entre la musique et le texte, en même temps qu'une sensibilité particulièrement affinée. Campian composa aussi plusieurs masques, dont il écrivit paroles et musique. Il est également l'auteur d'ouvrages théoriques.