En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Michael Dimitri Calvocoressi

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Musicologue et critique musical italien d'ascendance grecque (Marseille 1877 – id. 1944).

Autodidacte en grande partie, il commença sa carrière de critique dans l'Art moderne belge, la Renaissance latine, puis devint correspondant du Monthly Musical Record. Sa correspondance avec Balakirev à partir de 1905 l'amena à s'intéresser particulièrement à la musique russe, dont il se fit le propagateur. Il fut l'un des principaux conseillers de Diaghilev lors de ses premières saisons parisiennes. Ses ouvrages, surtout son Moussorgski (1908), son Glinka (1911) et Masters of Russian Music (1936, en collaboration avec G. Abraham) font encore autorité. On lui doit aussi les traductions françaises des livrets de Boris Godounov et du Coq d'or, ainsi que du Traité d'orchestration de Rimski-Korsakov.