En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

abbé Francesco Buti

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Poète et librettiste italien (Narni ? – id. 1682).

Docteur en droit, protonotaire apostolique, l'abbé Buti fut un diplomate avisé et un fin lettré qui joua un rôle important dans l'introduction de l'opéra italien en France au milieu du xviie siècle. Avec le cardinal A. Barberini, il arriva, en 1645, à Paris, où Mazarin le chargea de veiller sur les artistes ultramontains vivant dans la capitale. Il se distingua aussi comme librettiste des opéras à machines donnés à la cour : L'Orfeo (1647), Le Nozze di Petro e di Teti (1654) et Errole Amante (1662), écrits respectivement en collaboration avec les compositeurs L. Rossi, C. Caproli et F. Cavalli.