En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Constantin Brăiloiu

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Ethnomusicologue roumain (Bucarest 1893 – Genève 1958).

Il étudia à Vienne et à Paris, où il fut élève de Gédalge. Professeur à l'Académie de musique de Bucarest, il fonda, avec Enesco, la Société des compositeurs roumains. En 1928, il créa à Bucarest les Archives du folklore, puis, en 1944, à Genève, les Archives internationales de musique populaire. Il se fixa, en 1948, à Paris, où il fut nommé maître de recherches au C.N.R.S. Ses travaux (ouvrages écrits, éditions phonographiques du musée de l'Homme, de l'Unesco), d'une rigueur scientifique exemplaire appuyée sur des connaissances musicales très complètes, ont rénové les méthodes de l'ethnomusicologie. Pour une bibliographie de l'œuvre de C. Brăiloiu, on peut consulter le travail d'André Schaeffner, Bibliographie des travaux de Constantin Brăiloiu (Revue de musicologie, 1959).