En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alfred Brendel

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Pianiste autrichien (Loučná nad Desnau, Moravie, 1931).

Il fit ses études avec Sofija Dezelic, Ludovika von Kaan, le compositeur Arthur Michl, Paul Baumgartner, Eduard Steuermann et Edwin Fischer. Il se fit, dès ses débuts, le champion d'œuvres en marge du grand répertoire : Schubert, à l'époque encore peu joué, Busoni, Schönberg, les œuvres les moins connues de Liszt. Aussi lui a-t-il fallu de longues années pour connaître la popularité. L'art de Brendel, nourri de profondes réflexions, est hypersensible, ses interprétations sont inspirées et imprévisibles, quoique profondément respectueuses des partitions. Il est célèbre surtout pour ses interprétations de Schubert, mais aussi de Beethoven et de Liszt. Son ouvrage Réflexion sur la musique a été traduit en français (Paris, 1979).