En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Louis Albert Bourgault-Ducoudray

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur français (Nantes 1840 – Vernouillet, Yvelines, 1910).

Alors qu'il achevait ses études de droit à Nantes, il fit représenter au théâtre Graslin un petit opéra-comique, l'Atelier de Prague, dont le succès le décida à entrer au Conservatoire de Paris dans la classe d'Ambroise Thomas (1860). Grand Prix de Rome en 1862, il se lia, à la Villa Médicis, avec Massenet, Guiraud et Paladilhe. Revenu à Paris en 1868, il fonda l'année suivante une chorale avec laquelle il interpréta des œuvres de Bach, des oratorios de Haendel et de Haydn. Envoyé en Grèce en mission officielle, pour recueillir des mélodies populaires, il en publia plusieurs recueils, puis se livra à des recherches semblables en Bretagne et en Écosse. Il fut professeur d'histoire de la musique au Conservatoire de Paris, de 1878 à 1908. Il composa des mélodies, des cantates, des pages symphoniques, dont plusieurs utilisent des thèmes et modes grecs d'origine très ancienne, et plusieurs ouvrages lyriques.