En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Denys Bouliane

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur canadien (Grand-Mère, Québec, 1955).

Élève de Jacques Hétu et de Roger Bédard, chargé de cours pour l'harmonie, le contrepoint et l'instrumentation à l'université Laval de Québec de 1978 à 1980, il a également travaillé avec Ligeti à Hambourg (1980-1985). Il est actuellement directeur de l'Ensemble xxe Siècle de l'Orchestre symphonique de Québec et conseiller artistique du même orchestre, et enseigne depuis septembre 1995 la composition à l'université McGill de Montréal tout en résidant fréquemment à Cologne. On a parlé à son sujet de « musique du réalisme magique ». Il s'est imposé en 1982 avec Jeux de société pour quintette à vent et piano (1978-1980, rév. 1981), et parmi ses ouvrages, on peut citer Comme un silène entr'ouvert pour 7 instrumentistes et bande (2 versions, 1983-1985), À propos… et le Baron perché ? pour 10 instrumentistes (1985), Das Affenlied pour soprano solo d'après Gottfried Benn (en hommage à Ligeti, 1988), Une soirée Vian, méta-cabaret pour 8 musiciens (1990-1991), Concerto pour orchestre (Variations sans thème) pour orchestre (1988-1995).