En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Charles Bordes

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur français (Rochecorbon 1863 – Toulon 1909).

Élève d'Antoine François Marmontel (piano) et de César Franck (composition), il devint maître de chapelle à Nogent-sur-Marne (1887), puis à Paris, à l'église Saint-Gervais (1890). Il mit sur pied une chorale, les chanteurs de Saint-Gervais, qui se spécialisa dans le répertoire polyphonique sacré et profane des xve, xvie et xviie s., et se produisit dans toute la France. Chargé d'une mission officielle au Pays basque (1889-90), il recueillit et publia une centaine de chansons populaires (Archives de la tradition basque). Fondateur, avec Vincent d'Indy et Alexandre Guilmant, de la Schola cantorum (1894), il en créa une filiale à Montpellier. Son intense activité d'animateur et de pionnier de la décentralisation artistique eut raison de ses forces, et il disparut brutalement, au cours d'une tournée, à quarante-six ans.

Ses œuvres, comprenant notamment des mélodies, sont peu nombreuses, mais son influence fut importante dans la connaissance de la musique de la Renaissance, dont il édita des anthologies, et de musiciens de l'époque classique comme Rameau ou Clérambault.