En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Giovanni Andrea Angelini, dit Bontempi

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur, chanteur et théoricien italien (Pérouse v. 1624 – id. 1705).

Chantre à Saint-Marc de Venise dès 1643, il se rendit à Dresde en 1650 où il devint vice-maître de chapelle sous l'autorité de Schütz. L'architecture, les sciences physiques tenaient une grande place dans sa vie, et il fut également à partir de 1650 ingénieur des machines du théâtre de Dresde. Il faut citer ses opéras Il Paride (1662), le premier opéra italien représenté en Allemagne du Nord (Dresde), et Dafne (1671). C'est à Schütz qu'il dédia un ouvrage théorique : Nova quatuor vocibus componendi methodus (Dresde, 1660).