En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jacques Boisgallais

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur français (Le Mesle-sur-Sarthe, Orne, 1927).

Il a été, au Conservatoire de Paris, l'élève de Samuel-Rousseau pour l'harmonie, de Simone Plé-Caussade pour le contrepoint, de Darius Milhaud et de Jean Rivier pour la composition. En 1955, il entre à la R. T. F. comme musicien-metteur en ondes, métier qu'il continue d'exercer pour Radio-France. Compositeur, il s'est vu décerner plusieurs récompenses : son 1er quatuor à cordes a obtenu le prix Yvonne-Liébin (1958), sa symphonie les Ombres, le premier prix de la Ville de Paris (1966-67). Il a essentiellement écrit des œuvres pour orchestre et pour diverses formations instrumentales, d'une écriture ferme et colorée. On lui doit aussi des partitions de musique radiophonique.