En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Elizabeth Billington

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Soprano anglaise (Londres 1765 – environs de Venise 1818).

Née Weichsell, élève de J. C. Bach, puis du contrebassiste James Billington, qu'elle épousa en 1783, elle débuta la même année à Dublin dans l'Opéra des gueux de Pepusch. Haydn, qui l'entendit à Londres en 1791-92, vit en elle « un grand génie ». En 1794, deux ans après la parution de la brochure à scandale Memoirs of Mrs. Billington, elle partit pour l'Italie. Elle revint à Londres en 1801. Elle avait une voix très étendue (trois octaves) et d'une virtuosité exceptionnelle, mais on lui reprochait parfois sa froideur. Le peintre Reynolds la représenta sous les traits de sainte Cécile.