En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Antonio Bertali

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur italien (Vérone 1605 – Vienne 1669).

Venu très jeune à Vienne, il y fit sa carrière et, dès 1649, fut nommé maître de chapelle de la Cour, dont il devint le compositeur favori. Il joua un rôle important, introduisant à la cour d'Autriche un souffle vénitien. La plupart de ses quelque six cents œuvres sont malheureusement perdues. Il nous reste de la musique sacrée, des oratorios (Maria Magdalena, 1663 ; La Strage degl'innocenti, 1665), des introïts, ainsi que des œuvres pour la scène (Gli amori d'Apollo con Clizia, 1661 ; Il Ciro riconoscente). Sa musique religieuse reste fidèle à la tradition polyphonique.