En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

saint Bernard

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Théologien français appartenant à l'ordre de Cîteaux (château de Fontaine, près de Dijon, v. 1090 – Clairvaux, Aube, 1153).

Il n'était pas musicien au sens propre du mot, mais, par son esthétique de dépouillement et d'austérité, il provoqua dans la liturgie de l'ordre cistercien une série de restrictions : mélismes amputés, mélodies appauvries, ambitus réduit à dix notes au plus pour respecter la parole du psalmiste qui évoque son « psaltérion à dix cordes ». Saint Bernard est également cité comme l'auteur du Salve Regina, mais l'expression doit s'entendre au sens littéraire et non musical.