En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

William Sterndale Bennett

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur et pianiste anglais (Sheffield 1816 – Londres 1875).

Choriste dès l'âge de huit ans au King's College de Cambridge, il fit, à la Royal Academy of Music de Londres, des études très complètes (violon, chant, piano, composition). Sa première œuvre date de 1832 : c'est un concerto pour piano joué en 1833 en présence de Mendelssohn, qui demeura dès lors son ami, et auquel Bennett rendit visite en Allemagne en 1836, 1837 et 1838. Lors de son deuxième séjour, Bennett, remarquable pianiste, d'une personnalité très attachante, se lia d'amitié avec Schumann. Il créa, au Gewandhaus de Leipzig, deux de ses meilleures œuvres, les ouvertures The Naiads et The Woodnymphs.

Devenu professeur à la Royal Academy of Music, Bennett exerça, par son enseignement, une très forte influence sur la musique anglaise. Ayant fondé, à Londres, la Bach Society (1849), il dirigea, en 1854, la première exécution en Angleterre de la Passion selon saint Matthieu de Bach. Les nombreuses charges auxquelles il accéda à la fin de sa vie, notamment la direction de la Royal Academy (1866), le détournèrent de la composition. Son œuvre comprend surtout des pièces pour piano, pour piano et orchestre, des pièces vocales et de la musique d'église.