En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

sir Arnold Bax

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur anglais (Londres 1883 – Cork, Irlande, 1953).

Il fit ses études à partir de 1900 à la Royal Academy of Music. Ses premières œuvres datent de 1903. Très doué, il transcrivait à vue n'importe quelle partition d'orchestre au piano. En 1910, il fit un court séjour en Russie et certaines de ses pièces pour piano en portent la trace. Mais, de sang à moitié irlandais, il imprégna avant tout ses œuvres de l'amour de son pays et de l'attachement à la race celte, n'hésitant pas à s'inspirer du folklore dans ses compositions. Il participa d'autre part au mouvement littéraire nationaliste irlandais. On l'a nommé le « Yeats de la musique » à cause de son penchant pour un mysticisme coloré de romantisme. En 1941, il devint Master of the King's Music. Bax a composé notamment des sonates pour piano, de la musique de chambre dont 3 quatuors à cordes, 7 symphonies (de 1922 à 1939), des poèmes symphoniques dont The Garden of Fand (1916) et Tintagel (1917), deux ballets, des chœurs et une cinquantaine de mélodies.