En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mattia Battistini

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Baryton italien (Rome 1856 – Rieti 1928).

Il aborda le chant après des études de droit et débuta en 1878 au théâtre Argentina de Rome dans la Favorite. Sa carrière dura près d'un demi-siècle ; il ne l'interrompit que peu avant sa mort. Il ne quitta guère l'Europe, mais, de Lisbonne à Moscou, il remporta des succès immenses et fut surnommé « la Gloria d'ltalia ». Battistini fut l'un des derniers et des plus grands représentants de la longue tradition du bel canto. Admirable dans les œuvres de Rossini, Bellini, Donizetti et Verdi, auxquelles il apportait sa virtuosité transcendante et son sens exceptionnel du cantabile, il chantait les rôles les plus dramatiques sans se départir d'une élégance suprême. Quant aux rôles du répertoire plus moderne, postérieur à Verdi, dans lesquels il jugeait que l'élégance ne pouvait être de mise, il ne les inscrivait pas à son répertoire.