En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Daniel Barenboïm

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Pianiste et chef d'orchestre israélien (Buenos Aires 1942).

Il fait ses débuts de pianiste à l'âge de sept ans, à Buenos Aires. Il a ensuite, parmi ses professeurs, Edwin Fischer, Nadia Boulanger et Igor Markevitch. En même temps que grandit rapidement sa réputation de pianiste, il aborde, en 1962, la direction d'orchestre et travaille beaucoup avec l'Orchestre de chambre anglais. Avec cet ensemble, ses interprétations de Mozart, aussi bien comme chef d'orchestre (symphonies) que comme pianiste et chef (concertos), font très vite autorité. Il aborde alors la direction d'orchestre symphonique, où il acquiert aussi une grande réputation. Nommé directeur de l'Orchestre de Paris en 1974, il prend ses fonctions la saison suivante, pour les conserver jusqu'en 1988. En 1989, il est nommé directeur musical de l'Opéra de la Bastille, mais doit abandonner ces fonctions. En 1990, il succède à Solti à la tête de l'Orchestre de Chicago. Son successeur à l'Orchestre de Paris est Semyon Bychkov, dont le contrat viendra à terme en 1998. C'est un artiste prodigieusement doué, dont la polyvalence et la curiosité insatiable sont très caractéristiques de sa génération. Il pratique le piano en solo, en concerto, en musique de chambre, en accompagnement de chanteurs de lieder, et la direction d'orchestre en musique symphonique et en opéra.