En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Bálint Bakfark ou Valentin Greff-Bakfark

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Luthiste et compositeur hongrois (Brassó-Kronchtadt, Transylvanie, 1507 ? – Padoue 1576).

Il passa sa jeunesse à la cour de Jean de Zápolya, futur roi de Hongrie, et y apprit le luth. À la mort de son protecteur, il s'installa à la cour du roi de France, Henri II, puis à celle du roi de Pologne. Un long voyage le conduisit notamment à Lyon, où il fit imprimer son premier livre de pièces pour luth chez J. Moderne (1553). Après divers voyages et un séjour à Vienne au service de l'empereur Maximilien, il s'établit à Padoue, où il mourut de la peste, cinq ans plus tard. Avec les frères Neusiedler, Bakfark est l'un des premiers luthistes à avoir écrit des pièces de virtuosité pour l'instrument polyphonique seul. Son œuvre conservée est généralement regroupée par genres : œuvres originales pour le luth (fantaisies), transcriptions de motets, madrigaux et chansons d'autres compositeurs (Janequin, Sandrin, Arcadelt, etc.).