En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Louis Auriacombe

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Chef d'orchestre français (Pau 1917 – Toulouse 1982).

De 1930 à 1939, il apprend le violon et le chant à Toulouse, ville à laquelle il demeurera attaché toute sa vie. D'abord violoniste à l'Orchestre radio-symphonique de Toulouse, il apprend la direction d'orchestre à partir de 1951 auprès d'Igor Markevitch, dont il sera l'assistant de 1957 à 1968. En 1953, il fonde l'Orchestre de chambre de Toulouse, composé d'une vingtaine de cordes. Vivaldi et d'autres compositeurs baroques sont l'essentiel du répertoire de son ensemble, qui grave plusieurs disques. Il dirige souvent des orchestres d'étudiants de haut niveau, au Conservatoire de Paris et au Mozarteum de Salzbourg. Il crée aussi des œuvres d'Ohana et, en 1970, donne la première américaine de Ramifications de Ligeti. Gravement malade, il abandonne ses activités en 1971.