En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Kalevi Aho

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur finlandais (Forssa 1949).

Élève de E. Rautavaara à l'académie Sibelius et de Boris Blacher à Berlin, il s'imposa avec sa Symphonie no 1 (1969), influencée par Chostakovitch, et son Quatuor à cordes no 2 (1970), et termina sa Symphonie no 2 (1970) avant même d'obtenir son diplôme de composition (1971, année de son Quatuor à cordes no 3). Les années 70 furent dominées par la symphonie ­ la violente et massive Cinquième est de 1975-1976, la « moderniste » Sixième de 1979-1980 ­ et la musique de chambre. La Septième Symphonie, dite Symphonie des Insectes, ne suivit qu'en 1988. Elle est issue de l'opéra Vie des insectes (1985-1987), d'après la pièce de Karel et Josef Capek. La très vaste Huitième (1993) est pour orgue et orchestre, et la Neuvième (1993-1994), plus légère, pour trombone et orchestre. Ses trois Concertos ­ pour violon (1981), pour violoncelle (1983-1984) et pour piano (1988-1989) ­ sont de conception nettement symphonique.

On lui doit aussi la Clé, monologue dramatique pour chanteur soliste et orchestre de chambre (1978-1979). Il a enseigné la musicologie à l'université d'Helsinki, puis la composition à l'académie Sibelius de 1988 à 1993. Depuis cette date, une bourse de quinze ans de son gouvernement lui permet de se consacrer entièrement à la composition.