Identifiez-vous ou Créez un compte

synovite

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Inflammation de la synoviale (membrane tapissant l'intérieur de la capsule des articulations mobiles).

Une synovite peut notamment se trouver liée à une infection intra-articulaire (arthrite septique), à une maladie systémique (lupus érythémateux disséminé), à une arthrite inflammatoire (polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante) ou microcristalline (goutte, chondrocalcinose articulaire). Toutes les articulations sont susceptibles d'être atteintes.

Symptômes et signes

La synoviale enflammée s'épaissit, pouvant éroder l'os sous-jacent, avec parfois apparition de véritables nodules inflammatoires (pannus synovial de la polyarthrite rhumatoïde, par exemple). Elle sécrète un liquide synovial abondant, dont une ponction permet de préciser le caractère inflammatoire. La synoviale étant richement innervée, l'articulation est douloureuse. Une forme particulière de synovite, appelée synovite villonodulaire, est une affection de cause inconnue au cours de laquelle les nodules inflammatoires se chargent de dépôts ferreux (hémosidérine) ; elle se traduit par des hémorragies intra-articulaires répétées.

Traitement

Le traitement de la synovite repose sur les anti-inflammatoires locaux (pommades, infiltrations) et sur le traitement de la maladie en cause. Lorsque la synovite est chronique, on peut pratiquer une synoviorthèse (injection dans l'articulation d'une substance visant à détruire la synoviale).