Identifiez-vous ou Créez un compte

sténose de l'appareil digestif

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Rétrécissement pathologique du calibre d'un des organes de la digestion.

Causes

Une sténose peut être la conséquence d'un cancer (sténose de l'œsophage, du pylore, de l'intestin grêle, du côlon, du canal cholédoque ou du canal de Wirsung), d'un ulcère (sténose du pylore), de la maladie de Crohn (sténose de l'intestin grêle), d'une inflammation de l'œsophage (sténose de l'œsophage) ou du pancréas (sténose du canal de Wirsung) ; elle peut également constituer la complication du traitement radiothérapique d'un cancer ou découler de l'abcès d'un diverticule (sténose du côlon).

Symptômes et signes

Ils diffèrent selon la localisation de la sténose : dysphagie (difficulté à déglutir) en cas de sténose de l'œsophage ; constipation, distension abdominale, lorsqu'il s'agit du côlon ; nausées, sensation de ballonnement cédant à l'occasion de gargouillements en cas de sténose de l'intestin grêle ; diminution de l'excrétion des enzymes pancréatiques, et particulièrement de la lipase, vers le duodénum et mauvaise absorption des graisses lors d'une sténose du canal de Wirsung ; ictère, colique hépatique par distension biliaire en cas de sténose du canal cholédoque.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic est établi grâce à un examen radiologique. Le traitement dépend de la nature de la sténose et de sa localisation. Il peut recourir à une dilatation instrumentale, à la résection suivie de la suture des deux extrémités saines, à la création d'une dérivation. En cas de cancer inopérable, la pose d'une prothèse permet le rétablissement de la continuité digestive.

STÉNOSE DU PYLORE

C'est un rétrécissement du sphincter situé entre l'estomac et le duodénum. Elle se rencontre chez les nouveau-nés, plus souvent chez les garçons, et est due à une hypertrophie congénitale du sphincter pylorique. Chez l'adulte, elle est consécutive à une lésion ulcéreuse ou tumorale de la zone du pylore.

Symptômes et signes

Chez le nouveau-né, les principales manifestations, caractéristiques, débutent entre la 3e et la 6e semaine. Ce sont des vomissements en jet survenant à distance des repas. L'enfant conserve son appétit, mais souffre d'une tendance à la constipation ; il perd progressivement du poids.

Chez l'adulte, la sténose du pylore se traduit par des troubles digestifs (vomissements postalimentaires), par des douleurs et une perte de poids.

Diagnostic

Lors de l'examen clinique, lorsqu'il est pratiqué au moment du repas, il est possible de percevoir des ondulations péristaltiques (mouvements de l'estomac butant sur l'obstacle du pylore) et de palper l'« olive pylorique » (muscle hypertrophié du sphincter). Le diagnostic est confirmé par une radiographie de l'estomac, opacifié à l'aide d'un produit baryté administré par la bouche ; elle révèle un allongement du canal pylorique et une hypertrophie du sphincter. L'échographie permet également de confirmer l'hypertrophie de l'olive pylorique.

Traitement

Le traitement de la sténose hypertrophique du pylore est chirurgical. L'intervention, appelée pylorotomie extramuqueuse, consiste à inciser le muscle épaissi dans le sens de la longueur. Elle est pratiquée après réhydratation et rénutrition de l'enfant. La guérison est rapide et définitive.

Chez l'adulte, le traitement est le plus souvent chirurgical en cas de tumeur (ablation de la tumeur), et médical (administration d'antihistaminiques H2, notamment) en cas d'ulcère.