En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

proctectomie

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Ablation chirurgicale du rectum et du sphincter anal.

Fréquence et indications

Les progrès de la chirurgie ont permis de réduire la fréquence des proctectomies : il est ainsi possible, aujourd'hui, de confectionner avec l'intestin grêle un réservoir que l'on suture à l'anus, ce qui permet une défécation proche de la normale. Une proctectomie reste cependant encore indiquée en cas de tumeurs malignes de l'anus ou du rectum, ou encore de lésions inflammatoires très évoluées (maladie de Crohn, rectocolite hémorragique).

Déroulement et conséquences

Une proctectomie se déroule en deux étapes. La première consiste, après ouverture de la paroi abdominale, à enlever le rectum et la partie basse du sigmoïde (dernière partie du côlon) ; elle se termine par la confection d'un anus artificiel. La seconde consiste, après ouverture de la région périnéale, à enlever l'anus et son sphincter puis à suturer les muscles du périnée entre eux de façon à former une paroi solide. Une proctectomie peut avoir pour conséquences des troubles de l'éjaculation, voire une impuissance.