En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

péristaltisme ou motricité digestive

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Ensemble des contractions musculaires d'un organe creux, provoquant la progression de son contenu d'amont en aval.

Le péristaltisme intestinal, phénomène physiologique, s'observe tout au long du tube digestif. Celui-ci est doué d'une capacité motrice autonome, contrôlée par des mécanismes musculaires nerveux et hormonaux. Cette motricité sert à propulser les aliments du pharynx au rectum et permet par son brassage une meilleure absorption des nutriments.

Les enregistrements électromyographiques de l'intestin grêle et du côlon, par exemple, permettent d'étudier les mouvements péristaltiques digestifs.

Pathologie

Les anomalies de la motricité digestive peuvent être fonctionnelles (colopathie spasmodique) ou organiques (achalasie de l'œsophage, mégacôlon idiopathique). La maladie de Hirschsprung est une affection congénitale caractérisée par l'absence d'innervation d'un segment du côlon empêchant le péristaltisme dans le segment atteint. La manométrie (étude des pressions à l'intérieur du tube digestif) permet d'identifier ces anomalies de la motricité. Le traitement dépend de la cause et peut être soit médicamenteux (administration d'antispasmodiques, d'inhibiteurs calciques, etc.), soit chirurgical (ablation d'un segment colique dénervé).